De Jama à Cafayate, à la découverte de la Dolce Vita argentine

Après avoir parcouru les quelques 160 kilomètres séparant San Pedro de la frontière argentine de Jama, il est temps d’affronter l’épreuve tant redoutée du passage de douane. Si ces derniers jours ont été marqués par un sentiment de légèreté et de liberté, à écumer les volcans, lagunes et salars perchés sur l’altiplano chilien, l’arrivée auLire la suite « De Jama à Cafayate, à la découverte de la Dolce Vita argentine »

San Pedro de Atacama, où quand les Riders sont prisonniers du Chili

Après avoir passé plusieurs semaines dans les régions australes du Chili, réputées (à raison) humides et froides, nous avons décidé de changer radicalement d’air et de nous rendre dans le nord du pays. Les quelques heures de vol entre Punta Arenas et Calama suffisent pour nous dépayser complètement. Finis les lacs et rivières turquoises, lesLire la suite « San Pedro de Atacama, où quand les Riders sont prisonniers du Chili »

Les Riders au bout du monde

Si vous avez bien suivi nos billets de blog, vous savez certainement que les Riders sont venus à bout de la Carretera Austral et que le voyage continue, dans un premier temps, à l’extrémité méridionale du continent sud-américain. C’est ainsi que nous débarquons à Puerto Natales, après 40h de trajet en ferry sans relief particulier,Lire la suite « Les Riders au bout du monde »

La Carretera Austral

La célèbre Carretera Austral, rêve de tout cyclovoyageur, est notre plat de résistance de notre séjour au Chili. Cette route, dont la construction a débuté dans les années 1970 sous la dictature de Pinochet et ne s’est achevée sous sa forme actuelle qu’au tournant du XXIème siècle, s’enfonce dans le Sud du pays sur plusLire la suite « La Carretera Austral »

Chili central: entre asados et temps de grenouille

9 décembre 2021: les Riders se retrouvent à nouveau avec un effectif complet ! Après 15h30 de temps de vol cumulé, Léo a en effet atterri à Santiago. Le groupe se retrouve dans la joie chez Mario, un Santiagois qui nous héberge pour la nuit. Au moment des retrouvailles, Léo ne peut s’empêcher de noterLire la suite « Chili central: entre asados et temps de grenouille »

Après l’effort, le réconfort ? Premières expériences chiliennes

Notre séjour au Pérou touchant à sa fin, nous décidons de poursuivre notre aventure du côté du Chili. Mais comme les frontières terrestres sont encore fermées, nous sommes contraints d’y entrer par voie aérienne et réservons donc un vol Lima-Santiago. La capitale chilienne sera de plus notre point de rencontre avec notre quatrième Rider avantLire la suite « Après l’effort, le réconfort ? Premières expériences chiliennes »

Le Pérou nous pousse dans nos derniers retranchements

Après avoir passé deux mois à sillonner confortablement la Suisse, la France et l’Espagne, nous nous sentons prêts à partir à l’assaut de n’importe quelle région du monde. Ayant eu l’opportunité de tester notre matériel et nos corps face à une multitude de conditions différentes, nous emportons avec nous une précieuse expérience de cyclovoyageur. NousLire la suite « Le Pérou nous pousse dans nos derniers retranchements »

Les Riders à l’auberge espagnole

Après un mois et demi de baroudage en France, il était plus que temps pour les Riders de sortir de leur zone de confort et de débarquer dans un pays non-francophone. Jusqu’à présent, les affaires courantes de la vie quotidienne pouvaient être confortablement expédiées en français ; cela nous rendait certes bien service au moment deLire la suite « Les Riders à l’auberge espagnole »

Les Pyrénées françaises en mode déjanté

Nos séances d’astrophotographie pleines d’humidité du Haut-Languedoc terminées, nous mettons le cap sur les Pyrénées. C’est dans un café de la région de Carcassonne que nous traçons notre itinéraire; nous décidons de montrer les muscles et de nous farcir plusieurs cols en traversant les Pyrénées d’est en ouest, avant de traverser la frontière espagnole auLire la suite « Les Pyrénées françaises en mode déjanté »

Astrophotographie en Haut-Languedoc

Arrivés à Sète, nous rejoignons la maison d’Antoine, où il était prévu de se reposer et de se délester de certains objets inutilisés durant les premières semaines du voyage. On y laisse, entre autres, chaussettes, t-shirts, tupperwares, assiettes et chaussures, histoire de gagner quelques grammes et surtout beaucoup de place ! Un drôle de sacLire la suite « Astrophotographie en Haut-Languedoc »